Domotique : Partie 11 – Contrôler un va et vient en Z-Wave pour ne plus oublier la lumière allumée !

lumierre_allumee2
Cet article fait partie de la série Domotique (15 articles au total)

En domotique, le pilotage de l’éclairage est un sujet traité maintes et maintes fois, et pourtant il continue de déclencher les réflexions (et les discussions !). Dernier cas de figure auquel j’ai été confronté : comment piloter l’éclairage de mon entrée, actionné à l’origine par un va-et-vient traditionnel ?

Petit rappel sur le va-et-vient

En électricité, ce que l’on désigne par va-et-vient est une installation électrique qui permet de piloter une charge (comme un luminaire), indifféremment depuis deux interrupteurs. Si l’on dresse un petit schéma, voici ce que cela donne en terme de câblage électrique :

Va-et-vient traditionnel

Va-et-vient traditionnel

Ici, seul le luminaire est relié au neutre, les interrupteurs ne servant qu’à acheminer la phase à la lampe moyennant deux fils « navettes ».

Mes contraintes : un seul module, sans neutre, et pas de câble supplémentaire.

Des méthodes pour domotiser les va-et-vient, j’en ai trouvé plusieurs elles demandaient au choix de…

  • Tirer des câbles supplémentaires : bonjour la galère !
  • Multiplier les modules domotiques : à 60€ pièce, inutile de vous expliquer pourquoi l’idée me plaisait moyennement
  • supprimer un des 2 interrupteurs

Heureusement, il existe une solution pour avoir le beurre et l’argent du beurre : un va-et-vient parfaitement fonctionnel, sans tirer de câble supplémentaire, et piloté par le système domotique. L’astuce ? Remplacer les interrupteurs à bascule classiques par des interrupteurs poussoirs (comme ceux que l’on trouve dans les paliers d’immeubles par exemple).

Domotisation du va-et-vient

On retrousse ses manches et on y va. Comme d’habitude, les précautions d’usage sont à observer dès lors que l’on manipule le circuit de courant fort de la maison.

Matériel nécessaire

Tout le matériel nécessaire au chantier !

Tout le matériel nécessaire au chantier !

Le principe

C’est le module domotique qui pilotera la lampe, et les boutons poussoirs ne feront qu’envoyer des ordres au module (comme pourra le faire le système domotique). Plus tard, avec le module contrôlé par Domoticz, on sera en mesure de piloter l’éclairage du va-et-vient soit en utilisant les boutons poussoirs, soit en passant par l’interface de domoticz, des scénarios, ou encore en réagissant à d’autres capteurs domotiques (détection de mouvement, ouverture de porte, etc…)

Attention aux ampoules leds et fluo compactes

Bien que très intéressant, ce module Fibaro a tout de même quelques limites ! Il faut en effet que vos ampoules soient « dimmables » (c’est à dire compatibles avec un variateur de luminosité). C’est le cas de toutes les ampoules à incandescences et halogènes, mais ça n’est pas le cas de toutes les ampoules leds et à ma connaissance, aucune ampoule fluo compacte n’est dimmable. Si ça n’est pas le cas, les phases d’allumage/extinction risquent de s’accompagner d’un clignotement peu gracieux. Si c’est le cas vous savez ce qu’il vous reste à faire !

Voici un schéma de principe de l’installation à mettre en oeuvre :

Schéma de principe : ici le module est connecté en permanence à la phase et au retour lampe. Il sert d'intermédiaire entre les boutons poussoirs et la lampe

Schéma de principe : ici le module est connecté en permanence à la phase et au retour lampe. Il sert d’intermédiaire entre les boutons poussoirs et la lampe

Le pointillés représentent les boîtes d’encastrement. La première va recevoir le module domotique , 3 bornes wago et un bouton poussoir. Quant-à l’autre boîte d’encastrement, celle-ci contiendra uniquement le deuxième bouton poussoir et une borne wago.

Je vous avoue que, comme souvent, le plus compliqué est de faire rentrer tout ce bazar dans la boîte d’encastrement ! La mienne fait seulement 40mm de profondeur, et autant vous dire que j’ai un peu bataillé mais j’ai fini par y arriver !

Le bazar à ranger dans la boîte d'encastrement ! Mes années de pratiques de Tetris auront eu raison du défi

Le bazar à ranger dans la boîte d’encastrement ! Mes années de pratiques de Tetris auront eu raison du défi

Vérifier l’installation

Avant de vous intéresser à Domoticz, je vous conseille de remettre le courant et de tester le système : si vous avez correctement câblé vos boutons poussoirs avec le système, vous devriez pouvoir utiliser le va-et-vient de manière traditionnelle et allumer/éteindre votre luminaire depuis n’importe quel bouton poussoir. Avantage également, en restant appuyé sur un bouton poussoir, on constate que l’intensité de l’éclairage varie ! Un « double-clic » aura lui pour effet de remettre la luminosité à 100%.

Si jamais vos ampoules se mettent à clignoter, c’est qu’elles ne consomment pas assez d’energie pour être gérées correctement par le module Fibaro ! Pas de panique cependant, il suffit d’ajouter en parallèle du luminaire le « bypass » de Fibaro pour résoudre le problème.

Association dans Domoticz

La gymnastique est la même que d’habitude. J’éteins le RaspberryPi, je place le ZStick en mode association (un clic sur le bouton central) et j’associe le module Fibaro (en effectuant un triple clic sur un de mes boutons poussoirs Legrand). Je rebranche ensuite le ZStick et je démarre mon RaspberryPi. Ensuite on passe par les menus habituels (Setup > Devices) et une fois la ligne du module Fibaro repérée, on l’ajoute à nos interrupteurs en cliquant sur la petite flèche verte correspondante et en lui choisissant un petit nom.

Le module fibaro apparaît dans les périphériques détectés par le système

Le module fibaro apparaît dans les périphériques détectés par le système

 

On clique sur la flèche verte et on choisit un nom pour le module

On clique sur la flèche verte et on choisit un nom pour le module

Extinction automatique de la lumière

Si je me suis lancé dans ce chantier, c’est parce que j’oubliais régulièrement d’éteindre la lumière de mon couloir en partant travailler le matin, laissant la lumière allumée pendant plusieurs heures pour personne… Maintenant que le va-et-vient est domotisé, j’ai configuré Domoticz pour que 3 minutes après l’allumage (180 secondes donc), la lumière s’éteigne automatiquement. Pour cela, il faut aller dans l’onglet « Switches », repérer le luminaire qui vous intéresse et cliquer sur « Edit ». C’est la valeur « Off Delay », en secondes, qui permet de gérer le délai avant extinction.

La valeur "180" indique le nombre de seconde que Domoticz doit attendre avant d'envoyer l'ordre d'extinction au module.

La valeur « 180 » indique le nombre de seconde que Domoticz doit attendre avant d’envoyer l’ordre d’extinction au module.

Et voilà, vous savez désormais comment domotiser un va et vient sans tirer de câble supplémentaire, et de manière totalement réversible si vous êtes comme moi locataire. Bien entendu vous pouvez aller plus loin et coupler cela avec un détecteur d’ouverture de porte ou un détecteur de mouvement pour ne même plus avoir à toucher le moindre interrupteur ! N’hésitez pas à partager vos réalisations dans les commentaires, et je vous dis à très bientôt !

Tous les articles de la série Domotique

Domotique : Partie 11 – Contrôler un va et vient en Z-Wave pour ne plus oublier la lumière allumée !

23 commentaires

  1. Bonjour Alex,
    Comme d’habitude, un grand merci de partager tes réalisations.
    Juste pour éviter de jeter la confusion dans l’esprit des lecteurs, je trouve le titre un poil inexact. En effet, il ne s’agit plus de va et vient mais d’un système de télérupteur (même plus précisément de télévariateur). Certes, ce n’est que du vocabulaire… juste que cela a une incidence sur le câblage. Autant sur le va-et-vient, croiser les fils navette n’a aucune importance (il sont d’ailleurs probablement dde la même couleur), mais la transformation en télérupteur implique qu’une des navettes devient une phase et qu’il faut donc bien faire attention à ne pas mélanger ce fil avec le fil navette restante.

  2. Salut !

    chouette article, mais ça doit marcher aussi avec un seul interrupteur (sans va et vient) ? comme ça l’action manuelle sur l’interrupteur mural (remplacé du coup par un poussoir) sera répercutée sur la centrale domotique ?

  3. Bonjour Vido,
    Merci de ta contribution ! Tu as tout à fait raison : on part d’un va et vient pour aboutir à un système de télérupteur/télévariateur. Ce que je voulais mettre en avant, peut-être de manière maladroite c’est que l’utilisateur d’un va et vient pourra conserver le même usage de son installation au quotidien mais aussi piloter son éclairage avec le système domotique. Je vais voir comment améliorer l’article en ce sens pour que ce soit plus clair !

    Encore merci,

    Alexandre

  4. Bonjour Carmelo,

    Tout à fait, à la base ce module Fibaro est justement conçu pour s’interfacer entre un interrupteur (ou un bouton poussoir) unique. J’ai choisis de traiter d’emblée le cas complexe du va et vient car quand j’ai cherché à le faire chez moi je n’ai pas trouvé de littérature qui me paraisse suffisamment clair sur le sujet. J’ai donc essayé d’écrire l’article que j’aurais aimé trouver ! Maintenant je t’avoue que je regrette un peu de ne pas avoir commencé par le cas simple, j’imagine que d’autres lecteurs se posent probablement la question de comment faire… Une idée à retenir pour une partie 11b de la série domotique ?

    Alexandre

  5. Bonjour,
    Je souhaite me lancer dans une petite installation domotique.
    Votre blog est parfait car il correspond à 100% à mes besoins et contraintes contrairement à bien d’autres qui sont trop poussé et honéreux.

    J’ai tout de même une question pour vous, si c’était à refaire vous utiliseriez Z-Wave partout ? ou vous resteriez sur la même config ?

    Merci

  6. Bonjour Anthony,
    Merci pour vos encouragements ! Si c’était à refaire je pense que je ne changerais pas beaucoup de choses. J’utiliserais du Zwave pour tous les modules qui utilisent le 220V afin de bénéficier des fonctionnalités de réseau maillé du protocole. A côté de ça je continuerais d’utiliser Chacon et autres périphériques 433Mhz pour tout ce qui est sondes de température/humidité, consommation d’énergie, car les équivalents ZWave sont moins pratiques et/ou trop chers. Je n’exclus pas non plus d’inclure un peu de EnOcean dans mon installation pour tous les modules qui consomment des piles.

    En fait, en 2015, je pense qu’une installation domotique ne doit pas être mono-techno ! Pour moi c’est au « cerveau » du système de dialoguer avec les différentes technologies et de présenter une interface harmonisée à l’utilisateur.

    Alexandre

  7. Alex,
    Merci pour cette réponse.
    Je pense aussi m’orienté vers un mix entre RF 433 mhz et z-wave.
    z-wave est très intéréssant pour son « maillage » (qui n’en est pas vraiment un au final mais simplement un réseau en étoile répété :P) mais surtout pour ces retours d’informations.
    En effet pour piloter des radiateurs ou volets roulants par exemple c’est plus rassurant d’avoir un retour du module et pour tout ce qui est capteur (température, ouverture de porte, consomation d’énergie) je ne ressent pas ce besoins.
    De plus la partie financière joue beaucoup lorsqu’on multiplie les capteurs, les modules… donc je pense que c’est un bon compromis.
    En tout cas bravo pour ce blog, il m’a vraiment encouragé et décidé à me lancer.
    Je pense que j’en metterai un en place aussi quand je me metterai au travail et si cela vous intéresse je vous donnerai l’adresse.
    Encore merci !

  8. Bonjour et merci pour ta mine d’information que tu publie sur le sujet, c’est super bien détaillé.J’ai d’ailleurs commencé mon propre système domotique en lisant ton blog.
    Ceci étant dit j’ai beaucoup galéré à trouver un module qui puisse m’aider à répondre a cette question:
    Laisser l’usage normal des inter de la maison, mais de pouvoir les utiliser en domotique en même temps, et j’ai trouvé dans la gamme CHACON le 54514 qui fait très exactement ce que tu décrit ici, mais sans avoir besoin de changer tes interrupteurs ! l’avantage c’est qu’en partant du RFXTRX433E je n’ai pas besoin de rajouter une clef Z-Wave pour le piloter !
    Et je suis d’accord avec ton raisonnement pour le multi support, c’est pour ça que Z-Wave sera pour moi nécessaire pour monitorer une prise électrique en récupérant les info de conso, car en 433Mhz j’en ai trouvé mais pas qui soient pilotable par le RFXCom (enfin pour le moment espérons le !)

  9. Bonjour Alex,
    Merci pour ce blog intéressent.
    Est ce que je peux remplacer le contrôleur Fibaro FGD-211 par un RGBW Z-Wave – Fibaro qui est nécessaire pour contrôler un LED RVB (si je ne me trompe pas)

    Merci encore.

  10. Bonjour Galiaf,
    A ma connaissance, le RGBW n’accepte en entrée que du courant continu là où le FGD travaille avec du courant alternatif.
    Pour moi il n’ets donc aps possible de remplacer l’un par l’autre.

    Alexandre

  11. Merci Alex pour ta réponse,

    Pourrais-tu me conseiller ce que je peux utiliser comme système pour contrôler un Ruban à LED coloré avec Domoticz ?

  12. @Galiaf: Le fibaro RGBW permet de piloter un ruban led, mais il faudra caler quelques part dans ton circuit un transfo. Donc il possible de faire ce que tu demandes, mais c’est pas du simple remplacement du FGD-211 par un RGBW.

  13. Domotique, régulation de la température et de l’humidité intérieures : ventiler, chauffer, ne rien faire, lancer déshumidificateur et brassage de l’air intérieur
    Bonjour,
    Je restaure une maison de ferme du milieu du XIXe siècle dans le sud-est du Finistère, mais je réside à Paris une partie de l’année. Je souhaiterais donc piloter à distance (box Orange) et/ou en automatique la commutation entre les différents modes cités dans le sujet, la ventilation se faisant par insufflation avec prise d’air en haut du versant sud de la toiture en ardoise, pour introduire un air un peu réchauffer par le soleil notamment à mi-saison, l’objectif étant d’éviter la ventilation quand la différence de température et d’humidité intérieures/extérieures se traduirait par une augmentation de l’humidité relative intérieure : nuit et début/fin de journée en général, temps humide dans la journée. Chauffage par pompe à chaleur.
    C’est un besoin usuel. Je suis surpris de ne rien trouver d’adapté dans le commerce (il est vrai que les normes considèrent que ventiler diminue toujours l’humidité intérieure, généralité évidemment fausse, a fortiori dans les périodes d’inoccupation et en Bretagne près du littoral).
    Le système que vous proposez avec Domoticz permettrait-il de régler l’affaire – et mon besoin serait-il par chance l’occasion pour un développeur de mettre au point et tester une solution ? J’ai fait de la programmation sous DOS autrefois, mais je n’ai jamais fait d’électronique et je ne me suis pas frotté aux logiciels de domotique, même si je suis évidemment praticien des logiciels de bureautique, de traitement d’image, etc. Si ce développement intéressait quelqu’un, je serais ravi de servir de test : ce serait sans doute plus efficace que de m’y lancer moi-même.
    Cordialement.
    Jean-Paul Leclercq – 06 71 53 83 83

  14. Bonjour Jean-Paul,
    Le système que je présente pourrait tout à fait répondre à votre besoin, qui plus est sans le moindre développement :)
    N’hésitez pas si vous avez des questions.

    Alexandre

  15. Bonjour Alexandre,
    Pourriez-vous me guider ? Peut-être en un premier temps par des échanges par e-mail (je suis pour l’instant réticent à Facebook comme à Twitter) ? Inversement, l’application pourrait sans doute ensuite figurer utilement sur votre site. De mon côté, je peux vous adresser des vues des lieux, avec l’emplacement prévu pour les sondes de température et d’hygrométrie et l’algorithme de fonctionnement automatisé prévu, à critiquer s’il y a lieu, mais probablement plutôt par e-mail pour ne pas surcharger inutilement votre site.
    Avec tous mes remerciements.
    Jean-Paul
    PS : je partage mon temps entre Paris et le sud-est du Finistère, près de Pont-Aven, où se trouve la maison de ferme que je restaure.

  16. Bonjour,

    j’aimerai me lancer dans la domotique dans mon appartement, j’ai déjà un Raspberry Pi 2 que j’utilisais en serveur Web mais que je compte utiliser maintenant pour de la domotique.
    J’aimerai essentiellement contrôler ma consommation sur certaines prises; gérer la lumière dans certaines pièces et certains chauffage, que me conseillez-vous en terme d’achat pour effectuer tout cela s’il vous plait ?
    De plus est-ce-facile de protéger une telle installation d’un potentiel pirate ? afin d’éviter de se retrouver avec tout un jeu de lumière qui clignotent :p voire de caméra qui me matte xD ?

  17. bonjour,

    j’ai une question: dans ma salle/salon j’ai deux ampoules et deux interrupteurs va et vient (un simple et un double).
    Une des ampoules est branchée àl’interrupteur simple et au premier va et vient de l’interrupteur double, et la seconde ampoule est branché sur le second va et vient de l’interupteur double.

    Dans ce cas de figure, peut-on utiliser cette ton astuce pour domotiser mes deux ampoules avec un seul module FDG211? Si oui comment?

    ps: je n’ai pas de neutre non plus

  18. Bonjour,

    Merci beaucoup pour toutes ces informations, le blog est extrêmement clair et ça donne vraiment envie de se lancer. D’ailleurs c’est en suivant tes conseils et en m’appuyant sur d’autres sites que j’ai remplacé mon vieux télérupteur mécanique pour un module FGD-212.
    Cela fonctionne globalement bien mais j’ai un comportement étrange. Lorsque je change de mode d’allumage, c’est à dire lorsque j’appuie sur le bouton ou lorsque je passe par l’interface web, il faut que je fasse l’opération deux ou trois fois. La lumière s’allume et s’éteint une seconde après. Après ces deux ou trois allumage, tout fonctionne correctement jusqu’à ce que j’utilise l’autre méthode.

    Aurais-tu une idée ce que j’ai pu louper dans la configuration et/ou l’installation ? Parce qu’autant il est facile de voir qu’on s’est trompé quand la lumière ne s’allume pas du tout autant là…je ne vois pas. J’ai regardé du côté des paramètres mais je ne suis pas encore très à l’aise avec le protocole alors je m’en remet à ton expérience.

    Merci d’avance et continue ainsi c’est super :).

  19. Bonjour,
    Pour utiliser un chacon 54514 sur un va et vient existant, me conseillez vous le même montage?
    Vos tutus sont extra ;)

  20. @isabelle: j’avais étudié la question avec ce chacon… et j’ai abandonné car il nécessite un recâblage plus conséquent. On doit amener au borne de ce module: une phase, un départ lampe et les « 2 extrémités des va et vient ». c’est pas courant d’avoir tout ça dans le même boitier de dérivation. Soit il faudra jouer du tire-fil, soit passer sur un autre système…

  21. Bonjour,

    En phase « d’amorce » de mon projet domotique dans ma maison, je cherchais enfin un schéma clair et précis du « Comment domotiser mon foutu va et vient sans retirer de câble! »

    Votre article est nickel, merci beaucoup ça va m’aider!

  22. Bonjour,

    Merci pour votre tuto qui m’a permis de démarrer avec la domotique. Je me permets de vous solliciter car si le montage fonction, ma clé USB est reconnue et mon Dimmer Fibaro aussi dans les matériels de domoticz, je n’ai aucun dispositif Z-wave qui apparaît sauriez vous l’éclairer ;)

    Merci d’avande

  23. Bonjour

    Après avoir lu tous tes tutos, la domotique avance bine chez moi. UN GRAND MERCI

    En lisant les commentaires sur le va-et-vient je vois que Stéphane a posté le 9 octobre 2015, un billet en disant que l’on peut faire la même chose avec un chacon 54514 et donc en évitant de devoir acheter une clé zWave. Cependant ce micro module a 2 entrées (phase neutre) et 2 câbles pour l’interrupteur. Comment adapter le branchement? j’ai testé mais sans succès.

    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *