Domotique : Partie 10 – Traquer les portes ouvertes

porte-ouverte
Cet article fait partie de la série Domotique (15 articles au total)

Vous l’avez attendu le voilà :) Le premier article de la série où l’on va enfin ajouter un périphérique Z-Wave à notre installation ! Pour démarrer dans le monde du Z-Wave, j’ai choisi de tester un type de capteur qui a mauvaise réputation dans la gamme chacon (433Mhz) : un détecteur d’ouverture de porte/fenêtre Z-Wave. En effet, le protocole Chacon ne proposant pas de « retour d’état », les capteurs d’ouverture de porte en 433Mhz ont une fâcheuse tendance à spammer le réseau radio en répétant N fois la même information, brouillant au passage les messages de ses petits copains.

Pourquoi vouloir suivre l’ouverture des portes et fenêtre du domicile ?

Au premier abord suivre ce type d’événement peut paraître anodin, mais il y a pourtant quelques intérêts à le faire :

  • En terme de tranquillité, le système domotique va être capable de vous assurer que toutes vos fenêtres sont bien fermées lorsque vous quittez votre domicile. Ceux qui ont déjà oublié un velux ouvert un jour de pluie comprendront !
  • En terme de sécurité, le système domotique va être capable de vous alerter si une ouverture suspecte intervient alors que vous n’êtes pas chez vous.
  • En terme d’économie d’énergie, il va être possible d’intégrer cette notion de porte ou fenêtre ouverte dans les scénarios de chauffage. Par exemple lorsque vous ouvrez votre fenêtre pour aérer, votre radiateur s’éteindra pour ne se rallumer qu’à la fermeture de la fenêtre.

Et je fais confiance à votre imagination pour trouver d’autres cas d’application !

Un modèle original

Maintenant que vous êtes convaincu de l’utilité de ce genre de module, lequel choisir ? Comme annoncé en introduction, j’ai exclu les modèles fonctionnant en 433Mhz, pour en trouver un plus fiable, en Z-Wave. Là aussi, des capteurs d’ouverture de porte Z-Wave, il en existe des dizaines, et ils ont quasiment tous la même tête : composée de 2 parties distinctes, une est fixée sur l’ouvrant et l’autre sur le montant. Visuellement cela ressemble à ça :

Un détecteur d'ouverture de porte classique

Un détecteur d’ouverture de porte classique… Pas très esthétique.

Pas forcément super esthétique on est d’accord, mais il existe plus discret bien qu’un peu plus long à poser, c’est ce que je vous propose de tester aujourd’hui !

Les modules Aeon Labs DSB54 et ZW089

Conçu pour être intégrer DANS la porte, les modules DSB54 et ZW089 une fois installés sont complètement invisibles ! Si comme chez moi vos portes intérieures sont creuses, alors ce module est le candidat idéal pour une intégration aux petits oignons. Voici quelques images :

Le capteur d'ouverture à côté d'un feutre de tableau blanc

Le capteur d’ouverture à côté d’un feutre de tableau blanc

Le capteur démonté

Le capteur démonté

Vous pouvez vous poser la question de l’autonomie de la pile de ce module. Selon son constructeur, elle durerait au moins 1 an, pour ma part cela fait déjà 5 mois que le capteur est en place et l’état la batterie ne donne pas de signe de fatigue. La pile utilisée est plutôt spécifique (modèle CR2), en tous cas je n’avais jamais croisé ce format qui apparemment est aussi utilisé dans quelques flashs d’appareil photo. Par curiosité, je suis allé voir au supermarché du coin s’ils en avaient, mais que nenni. Il vaudra donc mieux s’orienter vers internet en cas de panne sèche.

Installation

Alors si on se fie à la doc constructeur, Aeon Labs recommande de placer le corps avec la pile dans le montant, et la partie avec l’aimant dans la porte. Sauf qu’avec une profondeur de 6cm, l’installation dans le montant me parait plutôt galère, alors qu’on a une porte creuse à disposition ! J’ai donc choisit de le monter en plaçant le corps dans la porte ! Je vous livre donc le récit de ma petite séquence bricolage !

Matériel nécessaire :

  • un tournevis plat
  • un tournevis cruciforme
  • une perceuse avec une mèche de 19mm

19mm, ce n’est pas le plus simple diamètre à dénicher ! Une fois de plus, internet est venu à mon secours, et j’ai trouvé ma mèche sans trop de mal. Voici les modèles que je vous ai repéré :

Au passage, attention à la perceuse que vous allez utiliser ! La mienne par exemple (un modèle sans fil de chez AEG) n’accepte pas de mèches de plus de 18mm, j’ai donc du sortir la perceuse de papa !

La mèche de 19mm à côté d'un feutre de tableau blanc. Sacré bête

La mèche de 19mm à côté d’un feutre de tableau blanc. Sacré bête

Si comme moi vous vivez en appartement, cela vous donnera l’occasion de convertir votre table de salon en établi ;) J’ai choisi de percer le trou sur le haut de la porte, de manière à ce que le capteur soit complètement invisible.

Perçage en règle de la porte

Perçage en règle de la porte. Ne faites pas comme moi, pensez à désactiver le mode « percussion » !

Le trou percé, on va pouvoir installer le corps du module ! Mais avant de visser celui-ci, il vous faudra enlever la languette plastique qui empêche la pile de se décharger ! Une fois le module en marche, il est prêt à être intégré dans son logement

Le module intégré

Le module intégré

L’astuce de McGyver pour ne pas percer le montant

Bon là je vous avoue, je suis fier de mon coup ^^ ça m’embêtait de percer le montant de la porte car cette opération aurait été visible et pas forcément esthétique (qui plus est, je le rappelle, je ne suis que locataire). Or qu’y- a-t-il dans cette partie du capteur à encastrer ? Un simple aimant. Vu qu’entre la porte et le montant, j’ai bien 5 ou 6 mm de jeu, je me suis donc mis en quête d’un aimant extra-plat à coller sur mon montant, plutôt que de percer ce dernier.

Et voici le graal : des aimants neodym d’1mm d’épaisseur.

Des aimants neodym extra plats permettent d'éviter le perçage du montant

Des aimants neodym extra plats permettent d’éviter le perçage du montant

Mesurant 10 x 1 mm, cet aimant extra plat a trouvé sa place sans mal sur mon montant, et vu que l’encadrement de ma porte est métallique, je n’ai même pas eu besoin de le coller ! Et je vous confirme que mon capteur tourne comme une horloge !

Intégration du capteur dans Domoticz

Comme pour tous les périphériques Z-Wave, il faut procéder à un appairage du capteur avec notre contrôleur Z-Wave, en l’occurrence le Z-Stick S2 d’Aeon Labs. Pour ce faire, il faut approcher le Z-Stick S2 (débranché) du capteur, appuyer brièvement sur le bouton du ZStick avant de faire de même sur le capteur (c’est le petit trou visible sur la « face » du capteur, prévoyez donc un trombone pour y accéder). Si l’appairage réussit vous verrez le voyant du capteur clignoter rapidement.

Une fois l’inclusion réalisée avec succès, on rebranche le Z-Stick sur le RaspberryPi avec Domoticz et il faut patienter quelques instants le temps que Domoticz reprenne ses esprits ! Pour vérifier que tout a bien marché, il suffit d’aller ensuite dans l’onglet Setup > Hardware où l’on retrouvera nos différentes interfaces : le RFXCom et bien sûr, le ZStick !

Interfaces disponibles dans Domoticz. On voit le Z-Stick aux côtés du RFXCom

Interfaces disponibles dans Domoticz. On voit le Z-Stick aux côtés du RFXCom

Un clic sur le bouton Setup permet d’accéder à la liste des périphériques Z-Wave associés.

02_Aeon_Labs_Recessed_Door_Sensor

Ici on voit que le Z-Stick est bien associé au capteur d’ouverture de porte (1ère ligne)

On retrouve le détecteur de porte d’Aeon Labs.

Pour le piloter depuis Domoticz, la mécanique est commune aux modules habituels en 433Mhz : il suffit d’aller dans l’onglet Setup > Devices où sont visibles tous les modules et de cliquer sur la petite flèche verte sur la ligne correspondant à notre capteur. On choisit son nom, dans mon cas un très original « Porte salle de bain« .

03_Include_Door_Sensor

Le capteur est visible aux côtés des autres périphériques (433Mhz et Z-Wave)

Par défaut le capteur est symbolisé par une ampoule, ce qui va bien pour les interrupteur mais ne me parait pas très adapté ici. J’ai donc choisi de modifier l’apparence et de l’afficher comme un contact. L’idéal serait de changer l’îcone en quelque chose qui ressemble plus à une porte mais je n’ai pas encore eu le temps de me pencher sur le sujet !

Changement de l'icône du capteur d'ouverture de porte

Changement de l’icône du capteur d’ouverture de porte

A ce moment le capteur est pleinement fonctionnel, son état remonte dans Domoticz et va pouvoir être utilisé dans vos scripts et scénarios !

En conclusion

J’ai le module DSB54 depuis plusieurs mois et il fonctionne très bien. Entre temps, Aeon Labs a fait évoluer son modèle en une version ZWave+ (le ZW089) capable de couvrir une meilleure distance tout en consommant moins d’énergie ! Si vous cherchez un capteur de porte « invisible », voici peut-être le meilleur candidat. S’il fallait trouver un bémol ce serait certainement le prix, on paie ici l’intégration parfaite, à vous de décider si c’est justifié comparé à un détecteur plus classique comme le modèle DSB29 également produit par la marque.

Tous les articles de la série Domotique

Domotique : Partie 10 – Traquer les portes ouvertes

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *