London lesson #4 : Venir à Londres en Eurostar

En ces temps de soldes londoniennes, venir à Londres en Eurostar est une idée qui doit traverser plus d’un esprit malgré la mauvaise presse de ces jours derniers. J’ai moi-même pu tester ce moyen de transport pour un trajet Paris Gare du Nord <-> Londres St Pancras International le 29 décembre dernier et voici donc un petit retour d’expérience pour en savoir un peu plus sur ce train qui relie les deux capitales (tarifs, conditions d’accès, infos pratiques…).
Le moyen le plus pratique pour relier Londres à Paris
Et oui, même si l’Eurostar met plus de 2h pour couvrir la distance Paris-Londres, il reste selon moi le moyen le plus rapide de joindre les deux capitales. Car certes par avion la durée du vol est courte mais le temps d’attente aux aéroports, ainsi que le trajet pour s’y rendre rallonge considérablement la durée du voyage. A Londres par exemple, il faut plus d’une heure en partant du centre pour rejoindre l’un des 5 aéroports desservant la ville (mis à part Heathrow peut-être). Et si ensuite vous atterissez à Roissy et que vous avez besoin de vous rendre au centre de Paris, rebelotte. Et tout ça sans parler de l’attente pour l’enregistrement des bagages si vous en avez.
Un ticket de train au prix d’un billet d’avion
Si je devais pointer ce qui reste pour moi LE point faible de l’Eurostar, ce serait incontestablement son prix. Autant si vous vous y prenez (très) à l’avance pour un horaire peu demandé vous pouvez vous en tirer pour un bon prix (environ 60€ l’aller/retour), autant si vous voulez un billet en première, avec des horaires flexibles, vous risquez de tiquer au moment de payer la note.
A titre d’exemple, si je décide de prendre un billet pour la semaine prochaine, le prix sera compris entre 82 et 338€ selon que l’horaire est fixe, que vous voyagez en seconde ou en première. Et oui, s’il m’arrive de me faire plaisir en voyageant en première sur des TGV « classiques », l’idée m’est vite passée en Eurostar !
Un autre exemple, pour le trajet que j’ai effectué fin décembre, j’ai réservé mon billet plus de deux mois à l’avance, et il m’en a coûté 65€ pour un aller (en tarif jeune).
Des réductions pour les jeunes (- 26 ans)
Toujours au niveau tarifaire, vous bénéficierez d’un billet moins cher si vous avez moins de 26 ans. Et contrairement aux trains de la SNCF, ici il n’est pas demandé d’avoir une carte spécifique (telle que la Carte 12/25 par exemple). Votre âge sera le seul facteur.
D’un point de vue pratique
Si vous effectuez la liaison Paris Londres, vous partirez de Paris Gare du Nord pour arriver à London St Pancras, gare récemment construite entre la Gare de King’s Cross (oui, la gare d’Harry Potter), et la British Librairy. Que ce soit dans la capitale anglaise ou française, les gares eurostar sont en plein centre de ces villes et donc extrêmement bien desservies par les transports annexes.
Quand vous prenez l’Eurostar, c’est généralement pour franchir des frontières, il vous sera donc demandé d’avoir des papiers d’identité valides pour embarquer et vous devrez aussi passer vos valises au scanner à rayons X. Pour ces raisons Eurostar recommande de se présenter au moins 30 minutes avant le départ en zone d’embarquement.
Maintenant que vous savez tout ou presque sur l’Eurostar, il ne me reste plus qu’à vous souhaitez un bon voyage ! Quant-à moi je vous retrouverai plus tard pour de nouveaux articles.
Recharger votre Oyster Card à votre arrivée à Londres
Pour ceux qui ne connaissent pas l’Oyster Card, il s’agit d’un équivalent au Pass Navigo des parisiens : une carte de transport que l’on recharge pour payer ses déplacements dans le réseau des transports londonniens. A votre arrivée en Eurostar, vous avez des chances d’assister comme moi à une véritable cohue autour des automates servant à recharger l’Oyster Card. Sachez qu’il y en a un peu partout dans King’s Cross et qu’il vaut mieux (selon moi) marcher 1 minute dans la gare que de supporter 45 minutes de queue. Sinon pensez à la recharger en ligne sur le site de la TFL. Comme ça vous ne perdrez pas de temps lors de votre arrivée à Londres !

En ces temps de soldes londoniennes, venir à Londres en Eurostar est une idée qui doit traverser plus d’un esprit malgré la mauvaise presse de ces jours derniers. J’ai moi-même pu tester ce moyen de transport pour un trajet Paris Gare du Nord <-> Londres St Pancras International le 29 décembre dernier et voici donc un petit retour d’expérience pour en savoir un peu plus sur ce train qui relie les deux capitales (tarifs, conditions d’accès, infos pratiques…).

Le moyen le plus pratique pour relier Londres à Paris

Et oui, même si l’Eurostar met plus de 2h pour couvrir la distance Paris-Londres, il reste selon moi le moyen le plus rapide de joindre les deux capitales. Car certes par avion la durée du vol est courte mais le temps d’attente aux aéroports, ainsi que le trajet pour s’y rendre rallonge considérablement la durée du voyage. A Londres par exemple, il faut plus d’une heure en partant du centre pour rejoindre l’un des 5 aéroports desservant la ville (mis à part Heathrow peut-être). Et si ensuite vous atterissez à Roissy et que vous avez besoin de vous rendre au centre de Paris, rebelotte. Et tout ça sans parler de l’attente pour l’enregistrement des bagages si vous en avez.

Un ticket de train au prix d’un billet d’avion

Si je devais pointer ce qui reste pour moi LE point faible de l’Eurostar, ce serait incontestablement son prix. Autant si vous vous y prenez (très) à l’avance pour un horaire peu demandé vous pouvez vous en tirer pour un bon prix (environ 60€ l’aller/retour), autant si vous voulez un billet en première, avec des horaires flexibles, vous risquez de tiquer au moment de payer la note.

A titre d’exemple, si je décide de prendre un billet pour la semaine prochaine, le prix sera compris entre 82 et 338€ selon que l’horaire est fixe, que vous voyagez en seconde ou en première. Et oui, s’il m’arrive de me faire plaisir en voyageant en première sur des TGV « classiques », l’idée m’est vite passée en Eurostar !

Un autre exemple, pour le trajet que j’ai effectué fin décembre, j’ai réservé mon billet plus de deux mois à l’avance, et il m’en a coûté 65€ pour un aller (en tarif jeune).

Des réductions pour les jeunes (- 26 ans)

Toujours au niveau tarifaire, vous bénéficierez d’un billet moins cher si vous avez moins de 26 ans. Et contrairement aux trains de la SNCF, ici il n’est pas demandé d’avoir une carte spécifique (telle que la Carte 12/25 par exemple). Votre âge sera le seul facteur.

D’un point de vue pratique

Si vous effectuez la liaison Paris Londres, vous partirez de Paris Gare du Nord pour arriver à London St Pancras, gare récemment construite entre la Gare de King’s Cross (oui, la gare d’Harry Potter), et la British Librairy. Que ce soit dans la capitale anglaise ou française, les gares eurostar sont en plein centre de ces villes et donc extrêmement bien desservies par les transports annexes.

Quand vous prenez l’Eurostar, c’est généralement pour franchir des frontières, il vous sera donc demandé d’avoir des papiers d’identité valides pour embarquer et vous devrez aussi passer vos valises au scanner à rayons X. Pour ces raisons Eurostar recommande de se présenter au moins 30 minutes avant le départ en zone d’embarquement.

Maintenant que vous savez tout ou presque sur l’Eurostar, il ne me reste plus qu’à vous souhaitez un bon voyage ! Quant-à moi je vous retrouverai plus tard pour de nouveaux articles.

Recharger votre Oyster Card à votre arrivée à Londres

Pour ceux qui ne connaissent pas l’Oyster Card, il s’agit d’un équivalent au Pass Navigo des parisiens : une carte de transport que l’on recharge pour payer ses déplacements dans le réseau des transports londonniens. A votre arrivée en Eurostar, vous avez des chances d’assister comme moi à une véritable cohue autour des automates servant à recharger l’Oyster Card. Sachez qu’il y en a un peu partout dans King’s Cross et qu’il vaut mieux (selon moi) marcher 1 minute dans la gare que de supporter 45 minutes de queue. Sinon pensez à la recharger en ligne sur le site de la TFL. Comme ça vous ne perdrez pas de temps lors de votre arrivée à Londres !

2 commentaires

  1. Bonjour Alex,

    Je vais bientôt venir à Londres pour un stage de fin d’étude, et je commencais à me renseigner ! Je suis tombée sur ta page et du coup, j’ai lu tout tes articles qui vont bien me servir. Je voulais juste te poser une question. Lorsque tu fais tes courses, approximativement pour la semaine ou pour le mois, tu t’en sors pour combien ?

    Merci d’avance.

    Juliette :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *