Test de la carte audio pour RaspberryPi de chez Wolfson

Si vous lisez régulièrement ce blog, vous le savez : j’aime le RaspberryPi, j’aime la musique, et j’aime encore plus la combo des deux. J’avais expérimenté une première fois ce mariage dans le cadre de la remise au goût du jour d’un vieux poste radio T.S.F. mais il fallait bien reconnaître que si le RaspberryPi offre une grande souplesse d’intégration, sa partie audio analogique est d’un piètre niveau.

C’est là qu’entre en jeu Wolfson

Wolfson, si vous ne connaissez pas cette société, est une entreprise dont le coeur de métier est l’audio, et l’audio de qualité. Quand j’ai entendu parler d’une carte audio de chez eux à destination du RaspberryPi, je n’avais qu’une envie, la tester ! Ce souhait est devenu réalité grâce au distributeur Farnell, auprès duquel j’ai pu m’en procurer un exemplaire.

Présentation de la carte

Beaucoup de choses ont été dites sur cette carte, je vais vous récapituler ici l’essentiel :

  • Elle s’enfiche sur le RaspberryPi (utilisant le port GPIO et le connecteur P5)
  • Elle coûte un peu moins de 30 euros
  • Elle offre une connectique complète en matière d’audio

 

La Wolfson Audio Card installée sur un RaspberryPi

La Wolfson Audio Card installée sur un RaspberryPi

Et oui, cette carte audio a beau faire la taille d’une demi-carte de visite, elle offre néanmmoins une belle connectique :

  • Une entrée analogique mini-jack
  • Une sortie analogique mini-jack
  • Un connecteur mini-jack à 4 contacts pour un combo micro/casque (comme sur les smartphones)
  • Une entrée numérique SPDIF
  • Une sortie numérique SPDIF
  • Un petit amplificateur intégré pour brancher 2 haut-parleurs (Attention, soudure obligatoire, et il faudra également alimenter la carte séparément pour cet usage)
  • Deux micro numériques
Détail des entrées/sorties de la carte Wolfson

Détail des entrées/sorties de la carte Wolfson

Qualité de son

En matière d’audio analogique, le RaspberryPi partait de loin : son nasillard, craquement lors de changement de piste, pas de micro, pas de sortie audio numérique séparée du HDMI… La carte Wolfson vient combler tous ces désagréments ! J’ai effectué mes tests avec mon ampli de salon, mais aussi avec un petit ampli de classe T à 20€ et dans un cas comme dans l’autre, la qualité du son produit est exemplaire ! Au niveau des fonctions annexes, j’ai également pu y brancher le kit piéton de mon smartphone et profiter aussi bien du micro que de la sortie casque sans soucis.

Pour les makers, je vois pas mal de champs d’application à cette carte : radio internet, téléphone VoIP, station de notifications… Les possibilités sont nombreuses et comme souvent dans ce domaine, la seule limite restera votre imagination :)

Configuration

Parlons maintenant des sujets qui fâchent, à savoir la configuration de la carte, ou plus précisément l’installation de ses pilotes. Si vous souhaitez utiliser cette carte, 2 choix s’offrent à vous : utiliser une distribution pré-configurée (comme celle officielle proposée par Farnell ou bien encore la distribution Volumio que j’ai découverte lors de mon test), ou alors patcher et recompiler le noyau de votre distribution (et ça, c’est beaucoup moins fun).

Des rumeurs promettent l’intégration des drivers de la carte dans une future version de Raspbian mais je n’ai pas vu de grande avancée de ce côté. Et que vous choisissiez la distribution pré-configurée ou le noyau maison, vous allez devoir rester sur une version figée de votre noyau, ce qui est loin d’être idéal en matière de support et de sécurité !

Quel avenir pour la carte ?

A l’heure où je termine cet article, une nouvelle version de Raspbian (sans les drivers de la carte) est sortie, et le modèle de RaspberryPi m’a servi dans mes tests (modèle B) risque de se raréfier au profit du modèle B+, tout simplement incompatible avec la carte son de chez Wolfson… Il va donc falloir de l’activité aussi bien sur le plan matériel que logiciel pour que l’utilisation de cette carte soit pérenne.

Cerclé de rouge, le connecteur P5 utilisé par la carte Wolfson. Ce connecteur n'est plus disponible sur le modèle B+ du RaspberryPi

Cerclé de rouge, le connecteur P5 utilisé par la carte Wolfson. Ce connecteur n’est plus disponible sur le modèle B+ du RaspberryPi

En conclusion

On a là un bon produit qui tient ses promesses au niveau matériel mais qui demande de solides connaissances au niveau logiciel pour en profiter pleinement. Si vous voyez la recompilation du noyau linux comme l’entrée des portes de l’enfer, peut-être qu’une carte son nativement supportée par Raspbian comme l’Hifiberry serait plus appropriée. Pour ma part, je pense tout de même l’utiliser pour mon prochain projet audio à base de RaspberryPi ! Enfin je remercie Farnell pour m’avoir donné l’opportunité de jouer avec !

Quelques liens utiles au sujet de cette carte qui peuvent vous intéresser

6 commentaires

  1. Bonjour,

    Tant qu’a upgrader (lorsque vous parler de la B+), ne serait-elle (carte son) pas utilisable sur le même format et gpio que la hummingboard i2eX de chez solidrun ?

    A+

  2. Bonjour,
    je souhaite réaliser un enregistreur audio/video avec la picam et je m’intéresse a ce produit car il possède 2 micro intégrés.

    Auriez vous des infos sur la qualité d’enregistrement de ces micros ?
    Vaut il mieux passer par un micro externe (même si cela ne m’arrange pas spécialement car il s’agit d’un projet nomade, donc moins il y a de connectique, mieux c’est.)

    ++

  3. Hello
    Petite question ! Si on se branche sur le spduf on peut ressortir le son sur le mini jack ?

    Merci ;)

  4. Hello Olivier,

    Je ne suis pas sûr de bien comprendre la question : tu voudrais pouvoir activer plusieurs sorties en même temps ?

    Alexandre

  5. Non en faites je veux brancher ma freebox mini 4k sur le raspberry et faire sortir le son sur ma barre de son en mini-jack 3,5″.
    Entrée par le SPDIF et sortie en mini-jack !

    Autant investir dans une carte son RPI que dans un boitier qui ne sert qu’à une chose décoder le son !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *