Wimax : Et elle va où cette prise ?

Petit à petit, les antennes de la marque Alvarion fleurissent sur les toits de mes voisins. Caractéristiques de la technologie Wimax, chaque antenne est le signe d’une connexion active ou en passe de le devenir… Pourtant, une fois l’antenne placée, il reste d’autres équipements à installer. Là où le bât blesse c’est que si les fournisseurs d’accès envoie le matériel, c’est bien souvent sans notice d’installation ou manuel d’utilisation. Alors, pour répondre à la sampiternelle « Et elle va où cette prise ? », j’ai décidé de publier quelques conseils et un schéma qui devrait aider quelques voisins !

Au pays du Wimax, le câble RJ45 est roi

Alors déjà, un bon point par rapport à l’ADSL où se mêle les câbles réseau (RJ-45) et les câbles téléphoniques (RJ-11), les installations Wimax n’utilise que du câble RJ-45. Bonne nouvelle, ça marche bien, c’est pas cher (environ 1€/mètre) et c’est pas spécialement sensible au niveau des perturbations extérieures. Autre bon point, tout le matériel fourni est extrêmement standard… J’entends par là que la « box » qui est fournie est absolument équivalente à n’importe quel routeur wifi grand public (environ 50€). Il en va de même pour l’adaptateur téléphonique (50€ lui aussi). Du coup si vous souhaitez faire évoluer votre installation (ou tout simplement disposer de matériel « de secours » en cas de panne), ça ne devrait pas coûter bien cher.

Cas pratique : l’installation de base

Ça y est, votre antenne est posée, et vous avez un joli boitier rectangulaire (l’IDU) qui arrive près de votre PC. Entre lui et l’antenne : un câble RJ-45. C’est le premier d’une longue série ;) Comme un bon schéma vaut mieux qu’un long discours, je vous laisse observer celui-ci :

Schéma d'une installation Wimax

Schéma d'une installation Wimax

Je ne sais pas si tous les FAI ont les même pratiques mais ma box était entièrement bridée… impossible d’accéder à l’interface d’administration ! Ni une ni deux, elle a été dégagée au profit d’un routeur Linksys bien plus évolué… et sur lequel j’ai un contrôle total. Si vous avez ne serait-ce qu’une once de connaissance en réseau je vous encourage à faire de même. Sinon ne vous inquiétez pas, cela ne gène en rien une utilisation basique de votre connexion.

Voilà donc pour ce mini-tutoriel, je pense que ça en aidera quelques-uns !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *